mardi 28 janvier 2014

Eco-consommation

Voici un sujet de discussion abordé lors de la réunion mensuelle de Courant Alternatifs en janvier 2014, rapporté par Hélène et amendé par des membres de l’association.

Après avoir cerné comment se définit l’éco-consommation, nous avons échangé sur les actions que cela devrait induire. Certaines sont déjà mise en oeuvre au sein de l’association ou par certains membres. L’article se termine par quelques réflexions et quelques suggestions de lecture pour aller plus loin.

Qu'est-ce que l'éco-consommation 

Voici trois définitions complémentaires
  • 1.     Celle de wikipédia :
« L'éco-consommation se veut une consommation qui prend en compte les aspects écologiques et sociaux. On parle aussi d'achats durables.
À côté des termes « consommation éthique » (trop associé au droit du travail), « consommation responsable » (trop culpabilisant), « consommation citoyenne » (trop imprécis) ou encore « consommaction », l'éco-consommation essaie de s'appuyer sur des critères objectifs comme :
la traçabilité : informer le consommateur sur tous les intermédiaires de la filière (producteur, revendeur, transporteur, distributeur) en décrivant leurs conditions de travail ;
l'analyse du cycle de vie (ACV) : informer le consommateur sur le coût énergétique du produit, son transport, son emballage et sa recyclabilité.
L'éco-consommation est aussi un engagement individuel qui se manifeste par des actes simples comme ne pas utiliser de sacs plastiques et autres produits jetables : on parle alors d'«écogeste». »
  • 2.     Celle de l'ADEME :
« Nous avons tous besoin d'acheter, pour nous nourrir, équiper notre maison, nous déplacer, nous habiller, nous faire plaisir... Mais nos achats n'ont pas tous le même impact sur l'environnement. Certains seront meilleurs que d'autres. Alors, comment mieux consommer et moins gaspiller ? »
  • 3.     Celle de France Nature Environnement (une trentaine d’associations) :
" L’éco-consommation correspond à des comportements de consommations qui permettent de satisfaire les besoins tout en étant respectueux de l’environnement : des ressources premières, du climat, de la biodiversité et de la santé "

Nos actions à partager 

=> Alimentation : 

- consommer moins, acheter Bio et local, de saison

En terme d'impact écologique, il vaut mieux acheter Bio même si ce n'est pas local, plutôt que local non bio. En effet, 2 tonnes d'équivalent Pétrole sont nécessaires pour produire 1 tonne d'engrais, ce qui fait que l'impact de la production non bio est plus lourd, même vis à vis des transports de la production bio (à échelle de la France toutefois)

- manger moins de viande, 

ne serait-ce qu'un jour par semaine !!! (1 kg de viande = 1000 l d'eau) Rejoignez par exemple le mouvement québécois : http://www.lundisansviande.net/
Les émissions de gaz à effet de serre nécessaires pour la production d'1 kg de protéines animales (viande de boeuf) sont 50 fois plus élevées que pour l'équivalent en protéine végétale (légumineuses)

 - limiter aussi les poissons 

(1 kg de poissons pêchés = 2 l de pétroles consommés), éviter les poissons d'élevage et ceux des grands fonds marins (sabre), et privilégier les petits poissons (sardines, maquereaux, hareng) plutôt que les prédateurs qui accumules les métaux lourds ; les moules, c'est mieux (mais il y a parfois des billes de platique dedans) ...

 - Faire la cuisine !

Les petits gateaux industriels ont disparu de nos placards : les enfants se font des tartines de chocolinettes ou il se font des crèpes des pancakes ou des gateaux de semoule  pour le goûter. Maintenant ils le font eux-même...!

=>  Les achats groupés 

listes de Marie-Claire pour le café équitable ou d'Irena pour la farine

=>  Des bacs Incroyables Comestibles 

En accord avec la mairie d'Acigné, l'association a déjà installé deux bacs "Incroyables Comestibles" sur la commune, à, côté des jardins familiaux le long de la Vilaine. Ce bac entretenu par des membres de l'association contient des légumes qui pourront être partagés avec tout le monde.


Voir aussi le site des urbainculteurs (encore des québécois !) pour des idées, conseils pratiques et produits qui font la promotion du jardinage et de l’agriculture urbaine : http://urbainculteurs.org/

=>  Economies d'énergie dans la maison

- choisir Enercoop, chauffer moins + isoler …
- utiliser l'eau chaude de cuisson des pâtes pour chauffer la cuisine (en la laissant se refroidir)
- cuire plusieurs plats en même temps dans le four quand c'est possible.
- ajouter  de l'algue kombu pour accélerer la cuisson des légumineuses
- ajouter un bonnet norvégien pour réduire les temps de cuisson (personnellement je n'ai pas encore testé... )
- Eteindre les modems ...

=>  Privilégier les transports alternatifs

- marche, vélo, transports en commun, co-voiturage ...
- privilégier le tourisme local ou en prenant le temps

=>  Economies d'eau

- récupérer l'eau de la douche le temps que ça chauffe (=> pour arroser les plantes ou tirer la chasse d'eau …)
- utiliser l'eau de trempage des graines germées pour arroser les plantes
- remplacement de la baignoire par une douche à l'italienne
- ne pas prendre de douche tous les jours (cela convient très bien à mes enfants ...!)

=>  produits ménager "fait maison" et en moins grande quantité

- Je met une demi pastille de lessive vaisselle (du biocoop) c'est amplement suffisant.
- Pour le lave-linge, des boules de lavage, ce qui permet de mettre aussi très peu de lessive
- produits ménager faits maison (voir recette)

=>  Louer plutôt qu'acheter, réparer plutôt que jeter, recycler, échanger, voire donner ... 

Quelques idées, lectures et sites pour approfondir le sujet 

=> Adopter la Simplicité Volontaire

La simplicité volontaire est une des composantes de la décroissance mais se situe avant tout dans le cadre de l'initiative individuelle et non des mesures collectives prises par la puissance publique. Le forum "La Simplicité Volontaire" qui est une mine d'inspiration, d'échange, de tuyaux en tout genre pour vivre mieux avec moins : http://simplicitevolontaire.bbfr.net/forum
Ne manquez pas d’aller visite le site repéré par Jean-Pierre, d’un groupe québécois (décidément !) aux réflexions pertinentes : www.gsvq.org ainsi que le blog croustillant et plein d’astuces repéré par Michel : http://sainetsimple.blogspot.ca/

=> La décroissance

Oui, mais, comment vivre la décroissance sans qu'il y ait de crise sociale ?
Est-ce que le militantisme peut être efficace sans aller sur le terrain politique ? (cf le livre « Un écologisme apolitique ? Débat autour de la Transition »)
- Une vidéo de vulgarisation et de présentation : http://www.youtube.com/watch?v=EVjIlXDzuaM
- le livre "Un projet de décroissance" avec en préface Paul Ariès, qui traite également de "dotation inconditionnelle d'autonomie" dont nous avions parlé, aussi connue sous les noms suivants : revenu de base, revenu universel, etc. http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/03/11/la-decroissance-mode-d-emploi_1845977_3234.html
- le journal "La Décroissance" que l'on trouve chez certains libraires/buralistes. Ce journal est souvent décrié car jugé trop jusqu’au-boutiste dans son approche de la décroissance, mais il apporte tout de même son lot de réflexions sur le sujet. A essayer au moins une fois ! http://www.ladecroissance.net/?chemin=accueil
- un peu de "politique" avec le parti du MOC (Mouvement des Objecteurs de Croissance) et le PPLD (Parti Pour La Décroissance) dont certains se sont présentés à Rennes en 2012.

=>  D'autres sources d'inspiration 

- Le mouvement des colibris (voir le site : http://www.colibris-lemouvement.org/). Pour ceux qui voudraient participer à une réunion des Colibris Rennais, bien que leurs actions dépassent du cadre de la décroissance, c'est le lundi soir au bar la Quincaillerie Générale à Rennes. http://colibrispaysderennes.blogspot.fr/
- Michel recommande aussi d'écouter l'émission « Terre à terre » le samedi de 7H05 à 8H sur France Culture.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire